Infrastructures-types

Concevoir des aménagements pour les modes doux, c'est un peu plus complexe que de peindre des traits blancs pour créer une piste cyclable... Ces aménagements doivent être conçus pour être sûrs, confortables, agréables, cohérents et rapides pour tous les cyclistes. Ils doivent également tenir compte de la vitesse et de la densité du trafic, mais aussi de sa composition, de la pente de la voirie, de la présence de stationnement, du gabarit de la chaussée, etc.

Quels sont les points d'attention à prendre en compte dans les aménagements cyclables ? Découvrez-le dans cette fiche, ainsi que les différents guides méthodologiques concernant les aménagements cyclables en Wallonie.

Divers aménagements possibles :

La piste cyclable marquée

piste marquée recise.jpgLa PCM est une bande de circulation réservée aux cyclistes. L’automobiliste ne peut ni y circuler ni y stationner et le cycliste est contraint de l’utiliser.

Plus d'infos ? Consultez le guide méthodologique à ce sujet.

 

 

La piste cyclable séparée

Marche pastille.jpgLa piste cyclable séparée est une bande de circulation réservée aux cyclistes et qui présente une séparation physique avec le reste de la voirie.

 

 

 

La bande cyclable suggérée

piste suggérée recize.jpgLa BCS fait partie intégrante de la chaussée. L’automobiliste peut y circuler et le cycliste n’est pas contraint de l’utiliser. Elle n'est envisagée que si la création d’une piste cyclable ne peut être réalisée et reste peu recommandée si les vitesses de circulation des automobilistes sont supérieures à 50 km/h.

Plus d'infos ? Consultez le guide méthodologique à ce sujet.

 

 

Le site partagé Bus-Vélo

busvelo recize.jpgSuivant les différents cas de figure, il est possible d'ouvrir une bande bus aux cyclistes.

Plus d'infos ? Consultez le guide méthodologique à ce sujet.

 

 

 

Les chemins réservés

incourt 4 recize.jpgL'exemple type d'un chemin réservé est le RAVeL (Réseau Autonomes de Voies Lentes), bien connu des cyclistes belges. Mais toutefois, tous les chemins réservés aux usagers lents ne forment pas systématiquement le RAVeL, car le terme de chemins réservés désigne également les chemins ruraux de type F99c : ceux-ci sont réservés aux véhicules agricoles, aux piétons, cyclistes et cavaliers, et ils sont généralement apparentés aux chemins «de remembrement » qui présentent des caractéristiques particulières.

Plus d'infos ? Consultez la documentation à ce sujet.

 

La zone 30

zone30.pngLa vitesse dans cette zone est limitée à 30 km/h. Elle est un espace sécurisant de mixité et de cohabitation pour tous les usagers, y compris les cyclistes.

 

Le Sens Unique Limité  (SUL)

shutterstock_90383401 recize.jpgLe SUL permet aux cyclistes de rouler à contresens de la circulation autorisée pour les véhicules motorisés, pour autant qu'une série de conditions soient rencontrées comme une vitesse maximal de 50 km/h et une largeur de chaussée d’au moins 3 mètres.

La création de SUL permet aux cyclistes d’éviter de faire certains détours, mais aussi d’échapper aux rues ou aux carrefours très fréquentés, voire dangereux. Contrairement à l’idée reçue, le fait de rouler à contresens place le cycliste dans de meilleures conditions de sécurité : il peut établir un contact visuel avec le conducteur et percevra plus rapidement l’arrivée d’un véhicule en vis-à-vis, tout en évitant les ouvertures de portières des voitures à l’arrêt qui sont un danger constant pour le cycliste.

Plus d'infos ? Consultez le guide à ce sujet.

 

Tourne à droite au feu

Depuis la fin 2011, le Code de la route a été doté de deux nouveaux signaux routiers, le B22 et le B23, permettant aux cyclistes de franchir un feu lumineux lorsqu'il est rouge ou orange, pour tourner à droite (B22) ou dans le sens du tout droit (B23).

Cette disposition, existant déjà dans plusieurs pays européens, a pour objectif d’éviter des arrêts pénalisants (en temps et en énergie) pour les cyclistes.

Les signaux B22 et B23, décrits ci-dessous, sont positionnés en bas des signaux lumineux des carrefours auxquels l’autorisation est d’application.

tourne à droite.png

 

 

 

 

 

 

 

 

La Bande centrale banalisée

BCB.jpgCet aménagement consiste en 2 marquages discontinus longitudinaux laissant un espace libre de 3 mètres au centre et dégageant des espaces d'environ 1m50 en bordure de chaussée, praticables par les cyclistes. Les véhicules motorisés circulent au centre, sur une seule voie, et peuvent empiéter sur les bandes latérales lorsqu'ils croisent d'autres véhicules.

Cet aménagement bien spécifique a été réalisé dans les communes de Walhain et de Tinlot.

Pour plus d'infos, consultez la fiche sur ce sujet.

 

La rue cyclable

panneau rue cyclable.jpgLa particularité principale des rues cyclables réside dans la priorité qui est accordée aux usagers, puisque ce sont les cyclistes qui y sont prioritaires : le cycliste peut occuper pleinement l’espace de la voirie, le dépassement des cyclistes par des véhicules motorisés est interdit et la limitation de vitesse est fixée à 30 km/h.

 La première rue cyclable de Wallonie a été inaugurée cette année à Ottignies Louvain-la-Neuve.

Pour plus d'infos, consultez la fiche sur ce sujet.