Personnes à mobilité réduite

shutterstock_59203036 recise.jpgEn Wallonie comme partout en Belgique, 30% de la population éprouvent des difficultés à se déplacer et sont confrontés à des obstacles qu’ils ne peuvent surmonter seuls ou très difficilement. Ces personnes sont considérées comme PMR : « Personnes à mobilité réduite ».

On dénombre six catégories de personnes à mobilités réduites:

Le chaisard seul

• les personnes utilisant seules une chaise roulante (manuelle ou électrique) ;

• les personnes de petite taille ;

• les enfants.

Le chaisard assisté

• les personnes se déplaçant en chaise roulante et accompagnées d’un aidant ;

• les personnes poussant un landau, une poussette ou un caddie ;

• les livreurs faisant usage d’un diable ;

• les voyageurs munis d’une valise à roulettes ;

• les personnes se déplaçant à l’aide d’une tribune ou d’un rollator

La personne marchant difficilement

• les personnes souffrant de problèmes d’équilibre ;

• les personnes âgées ;

• les personnes marchant à l’aide de béquilles ou d’une canne;

• les personnes facilement fatigables

• les personnes présentant un handicap aux membres supérieurs ;

• les femmes enceintes ;

• les personnes encombrées (objets lourds, colis…).

La personne déficiente visuelle

• les personnes aveugles et malvoyantes.

La personne déficiente auditive

• les personnes sourdes ou malentendantes.

La personne présentant des difficultés de compréhension

• les personnes présentant une déficience intellectuelle ;

• les personnes ne maîtrisant pas la langue locale ;

• les personnes peu scolarisées ;

• les personnes facilement désorientées.

Pour chaque catégorie, il est nécessaire d’aménager les voiries et espaces publiques de manière adaptée afin de rendre leurs déplacements plus confortables. Le guide des aménagements piéton assiste les gestionnaires de voirie et d’espaces publics dans la conception d’aménagements satisfaisants pour tous les usagers.