Droits et obligations du piéton

shutterstock_137432135recise.jpgTout comme les cyclistes, les piétons font partie de ce que l’on appelle « les usagers faibles » puisqu’ils ne sont pas pourvus d’une enveloppe protectrice ou d’une carrosserie. Afin d’assurer votre sécurité sur la voie publique, en tant que piéton, vous jouissez d’une série de droits, mais vous avez aussi des obligations.

Vos droits :

  • Vous avez toujours priorité sur un passage pour piéton. Les conducteurs doivent donc s’arrêter pour vous laisser passer.
  • Lors d’un embouteillage, les passages cloutés doivent toujours rester dégagés pour les piétons.
  • Un conducteur doit laisser une distance latérale de minimum un mètre entre son véhicule et le piéton.

Vos obligations :

  • Vous êtes obligé d’utiliser le trottoir quand il y en a un.
  • Vous devez emprunter le passage pour piéton s’il se trouve à moins de 30 mètres de vous.
  • Avant de traverser, vous devez vérifier qu’aucun véhicule n’arrive dans votre direction et que vous ne gênerez pas inutilement la circulation.
  • Les trams et les trains ont toujours priorité sur les piétons.
  • Vous devez veiller à vous rendre visible des conducteurs. Par exemple, ne pas porter de vêtements sombres à la tombée de la nuit.

Que dit la loi ?

En cas d'accident, la loi accorde aux piétons une protection supplémentaire : Celui qui renverse un piéton doit non seulement indemniser les dommages physiques, mais aussi les éventuels dégâts aux vêtements et aux lunettes. Cette règle vaut d'office, quel que soit le responsable de l'accident. Seuls les piétons ayant plus de 14 ans et ayant consciemment provoqué un accident devront payer les frais eux-mêmes.